Arnaques Bitcoin: Hacks Bitcoin, vol et historique des escroqueries à la sortie

Contents

Les escroqueries Bitcoin depuis le début: les plus grands hack de Crypto, la chronologie historique et le guide de sécurité de l’utilisateur

Bitcoin, dans toute sa splendeur au cours de la dernière décennie depuis sa création en janvier 2009, a encore de nombreux signaux d’alarme et trous noirs à surmonter tels que les escroqueries frauduleuses et les hacks malveillants, ainsi que des solutions de garde intelligentes..

Ce guide des escroqueries Bitcoin est formulé en trois sections principales pour une extraction et une consommation faciles:

  1. les moyens les plus populaires par lesquels les escrocs, les pirates informatiques et les mauvais acteurs volent des bitcoins (sensibilisation)
  2. chronologie historique de toutes les escroqueries cryptographiques et hacks Bitcoin (connaissances)
  3. les meilleurs moyens de protéger vos crypto-actifs et comment éviter les escroqueries Bitcoin (éducation)

Ces points de référence ingénieux de sensibilisation, de diffusion des connaissances et de diffusion de l’éducation bénéficieront à tous les investisseurs, traders et finalement utilisateurs de bitcoins qui souhaitent apprendre à protéger correctement et sécuriser en toute sécurité vos avoirs en crypto-monnaie contre les charlatans et les malfaiteurs du secteur..

La vérité est que ces cybercriminels crypto-centrés ont escroqué des milliards de dollars de bitcoins en utilisant des tactiques très habiles et des astuces promotionnelles pour attirer les utilisateurs sans prétention dans des opportunités d’investissement néfastes, de faux échanges et fournisseurs de portefeuilles et une foule d’autres méthodes décrites ci-dessous..

Nous examinerons le fonctionnement des stratégies d’escroquerie de crypto-monnaie courantes telles que; liens de messagerie suspects pour les données personnelles de phishing, téléchargements douteux installant des logiciels malveillants et des enregistreurs de frappe, des pirates se faisant passer pour des célébrités, des propriétaires et des opérateurs d’échange controversés, des cadeaux gratuits sur Twitter crypto, des demandes de chantage d’extinction de ransomware, l’échange de cartes SIM de smartphone, des pompes et des décharges piégées, des escroqueries de sortie d’ICO des systèmes pyramidaux de marketing de réseau à plusieurs niveaux, des méfaits brutaux du marché noir, des opportunités commerciales d’essai gratuit, de fausses fermes d’exploitation minière en nuage, des doubleurs de matrice gratuits et des multiplicateurs de revenus garantis / des offres de retour sur investissement. Malheureusement, toutes ces tactiques d’escroquerie Bitcoin existent et sont difficiles à ignorer car elles devraient être considérées comme des menaces et des risques immédiats pour votre gagne-pain en 2019 et au-delà..

Même les escroqueries Bitcoin commencent à se répandre sur les réseaux de médias sociaux populaires comme Instagram, Youtube et Facebook, qui visent tous à attirer des individus sans méfiance en fournissant de faux prétextes et en profitant de la confiance et de la négligence des gens (après avoir lu ceci plus maintenant!).

Il n’est pas facile de récupérer des fonds de bitcoins fraudés ou de se prémunir contre vous-même, vous devez donc adopter l’approche des yeux d’aigle et appliquer des tendances de type faucon sur toutes les ondes en ligne avec une diligence raisonnable suffisante..

Alors que les organismes d’application de la loi rattrapent leur retard en apprenant les ficelles du secteur émergent de la crypto-monnaie et de l’ère de la finance décentralisée basée sur la blockchain, de nouvelles options de garde intelligentes continueront de faire surface, mais à court terme, il est dans le meilleur intérêt de tout le monde d’apprendre les astuces de le commerce et stocker votre bitcoin à bon escient.

Alors que la plupart sont obsédés par les montagnes russes du prix du bitcoin, négliger l’historique des escroqueries et des hacks de Bitcoin n’est pas optimal car il existe de nombreuses leçons à emporter et des courbes d’apprentissage à supporter si un utilisateur de cryptoassets veut réellement devenir votre propre banque ‘et éviter d’être dupé par des escrocs.

À vrai dire, il y a vraiment un nombre très limité de raisons ou d’instances dans lesquelles votre clé privée devrait jamais être divulguée à qui que ce soit, même si vous leur envoyez un paiement ou si vous faites affaire avec eux..

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble de 10000 pieds sur ce à quoi faire attention pour commencer, passons directement à l’action et passons en revue toutes les méthodes d’arnaque Bitcoin nécessaires, l’historique et les conseils de sécurité pour optimiser votre avenir Bitcoin.

Un million de façons de perdre votre Bitcoin, voici le top 15

Top 5 des piratages de crypto-monnaie en 2018, Hacks de crypto-monnaie, Hacks de crypto-monnaie en 2018, Top 5 des crypto-monnaies, Top 5 des piratages de crypto-monnaie

Avant la liste des 15 principales façons dont les escrocs Bitcoin essaient de voler vos fonds cryptographiques, nous savons que cela peut parfois donner l’impression que chaque jour apporte un nouveau scandale de piratage ou d’escroquerie lié au bitcoin (et à certains égards, ce n’est pas faux). Mais loin d’être un peu sûr et sauvage de l’argent, les crypto-monnaies en général deviennent chaque jour plus sûres et plus réglementées..

Cependant, il est extrêmement important que le public soit conscient non seulement des avantages de Bitcoin et des cryptos dans leur ensemble, mais aussi des risques très réels associés à y investir votre argent. Cet article vise à mettre en évidence les différentes escroqueries, hacks et fraudes dans le monde du financement numérique. La chronologie des hacks et des escroqueries Bitcoin servira de guide continuellement mis à jour pour toute personne investie dans des crypto-monnaies ou envisageant de déménager à l’avenir. À la fin, vous devriez avoir les connaissances nécessaires pour identifier les risques de sécurité potentiels, choisir des mesures de protection sûres pour vos besoins et l’évaluation des risques personnels, et être informé des derniers dangers sur le marché..

51% d’attaques contre les blockchains

Comprendre une attaque à 51% est plus simple lorsqu’on pense en termes de stock. Si une personne ou une entreprise achète 51% d’une action spécifique, elle conserve essentiellement les décisions de contrôle au sein du conseil d’administration d’une entreprise. Maintenant, Blockchain est si sécurisée que le piratage d’une chaîne elle-même est presque impossible. Mais, si une personne ou un groupe de personnes acquiert les outils nécessaires (beaucoup de GPU) pour absorber 51% du «taux de hachage», ou puissance minière, au sein d’une chaîne, ils conservent essentiellement le contrôle des informations dans les blocs du chaîne en avant jusqu’à ce que leur majorité soit perdue. Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, le taux de hachage est la puissance de traitement d’une Blockchain qui est utilisée pour traiter et vérifier les informations dans chaque lien. Contribuer à cette puissance minière pour vérifier et traiter les informations vous rapporte plus de pièces et vous permet de comprendre ce qui rend si impossible le piratage direct – car chaque lien pourrait avoir différents utilisateurs responsables de l’information et dépend des informations qui ont été confirmées autour de lui..

Une personne ou un groupe avec un contrôle de 51% pourrait réécrire les informations dans les liens pour voler de l’argent en dépensant deux fois la même pièce, pensez si vous avez acheté une barre chocolatée avec un dollar et que vous avez ensuite utilisé ce même dollar pour acheter une eau également, ce qui les paiements disparaissent mais en conservent les avantages. Le Bitcoin est unique en ce qu’il est maintenant si grand qu’il est pratiquement impossible pour un seul groupe d’en avoir autant de contrôle. Il s’agit d’un risque beaucoup plus important avec des cypto-monnaies plus petites.

Hacks de redirection DNS et de site Web

Ce type de piratage entraîne une arnaque plus sophistiquée. Un piratage DNS prend le contrôle des informations du serveur d’un site Web, puis redirige l’utilisateur vers son site Web presque dupliqué ou un portefeuille presque dupliqué. À ce stade, vous êtes involontairement amené à saisir les informations de connexion de la personne que les pirates peuvent voir, ou à envoyer directement des fonds au faux portefeuille pour eux. Au moment où l’équipe derrière un ICO ou un site d’échange spécifique a réalisé ce qui se passe, les pirates pourraient déjà avoir collecté une énorme quantité de fonds..

Faux échanges

Les faux échanges sont plus facilement accessibles par une simple recherche telle que «échange de bitcoins». L’un des résultats sur la page de recherche pourrait en fait être un site Web d’échange frauduleux qui a été mis en place dans l’espoir que les gens déposent leurs fonds à l’adresse dans le but d’échanger avec d’autres utilisateurs. Cela peut entraîner une sorte d’arnaque à la sortie où vous remarquez immédiatement un problème lorsque vous ne voyez pas vos fonds et que vous ne pouvez pas y accéder ou que les créateurs du faux site Web disparaissent avec le financement à une date ultérieure..

Schémas de Ponzi

Les schémas de Ponzi ou les schémas pyramidaux existent depuis longtemps, la crypto vient de lui donner un nouveau visage pour tromper les personnes impressionnables dans ce qui est essentiellement un schéma de devenir riche rapidement. Certains sont évidents en ce sens qu’ils promettent des rendements élevés tout de suite et rendent les choses plus faciles que cela ne le sera probablement, mais d’autres sont plus néfastes, se présentant comme des opportunités commerciales plus légitimes ou utilisent des influenceurs pour vous convaincre qu’ils valent la peine de participer. Ils peuvent aussi plongez dans le monde de l’extraction de bitcoins, une toute nouvelle avenue pour tromper les gens. Vous payez avec Bitcoin sur un site Web pour le taux de hachage de crypto-minage, seulement vous gagnez de l’argent uniquement en référant de nouvelles personnes au système lui-même au lieu de l’exploitation minière. Comme tous les systèmes pyramidaux, ils finissent par s’effondrer. Ceux-ci peuvent également se terminer par une arnaque à la sortie.

Faux projets cryptographiques et ICO

Tout comme de faux échanges, faux projets sont créés pour inciter les gens à déposer leur argent en échange d’une pièce ou d’un jeton qu’ils n’ont jamais l’intention de cultiver et qui ne conserve aucune valeur. Les ICO en particulier sont également des projets plutôt plats, soutenus par des entreprises plates qui finissent par être entièrement truquées. Les créateurs sont là uniquement pour récupérer votre argent et peuvent ou non essayer de vous convaincre de sa légitimité. Ces fraudes peuvent également aller de pair avec les stratagèmes de Ponzi.

Clones de sites et attaques de phishing

Il y a une tendance de faux sur cette liste et comment truquer quelque chose peut parfois être adapté pour atteindre le même but. Les pirates peuvent créer un clone de site Web, remplaçant essentiellement la réalité. Ce clone sera ensuite dirigé vers un groupe dans les médias sociaux ou envoyé par courrier électronique à des personnes faisant déjà partie du vrai site Web, d’où le terme de phishing. C’est juste un autre moyen pour un pirate informatique de tromper une personne afin qu’elle renonce à des informations personnelles lui permettant d’accéder à vos fonds.

Faux escroqueries à la fourchette

Les hard forks dans la blockchain sont rares car ils sont généralement le résultat d’erreurs et / ou de divergences d’opinions qui font qu’une pièce de monnaie emprunte soudainement deux chemins différents, amenant les gens à choisir leur camp comme dans le cas de BTC et BTH ou ETH et etc. Ces hard forks peuvent semer la confusion chez les consommateurs cherchant à revendiquer la nouvelle version de la monnaie numérique – et c’est là que les pirates informatiques sont connus pour en profiter. Ils affirment que les utilisateurs peuvent récupérer leurs pièces fourchues sous de fausses instructions en ligne, obligeant les utilisateurs à télécharger des clés privées vers des adresses malveillantes afin que leurs pièces puissent être vidées..

Malware

Les logiciels malveillants ne sont pas un nouveau concept, mais c’est un concept majeur qui menace le vol individuel de crypto-monnaies et devient de plus en plus sophistiqué. Ils sont conçus pour rester dans vos appareils jusqu’à ce que quelque chose indique ce pour quoi ils ont été conçus. Actuellement, il y en a un sur le marché appelé Cryptocurrency Clipboard Hijackers qui se trouve dans votre ordinateur en attendant que vous copiez et colliez un site Web de crypto. Cela permet au logiciel malveillant de s’activer et remplace l’adresse par une adresse malveillante conçue pour voler vos clés privées dès que vous les entrez. Il existe également des applications que vous pouvez télécharger sur votre téléphone qui contiennent des logiciels malveillants conçus pour analyser votre téléphone à la recherche d’informations liées à la cryptographie telles que les applications cryptographiques ou l’utilisation de clés privées et voler ces informations..

Portefeuilles numériques

Bitcoin et autres portefeuilles numériques sont des logiciels et aucun logiciel n’est infaillible. Il y a des pirates qui passeront le temps nécessaire à parcourir un logiciel spécifique pour trouver sa ou ses faiblesses dans le code, puis les exploiteront pour voler autant que possible les portefeuilles des utilisateurs et parfois même échanger des portefeuilles. Ce dernier peut être particulièrement dévastateur si un échange fait le mauvais choix de conserver la totalité ou la plupart des fonds qu’ils logent dans un «portefeuille chaud», un portefeuille qui se trouve sur un appareil qui se connecte à Internet. Pour ajouter à la confusion, il existe également des programmes de portefeuille de devises numériques spécialement conçus pour voler vos fonds. Vous le téléchargez en pensant que ce sera un endroit sûr pour stocker vos pièces et vos jetons, pour que le logiciel se vidange vers une autre adresse de portefeuille.

Faux escroqueries de l’équipe de soutien

Il y a des escrocs qui se présentent comme un support d’échange ou une aide pour des problèmes liés à un échange qui sont aussi faciles qu’une recherche sur Google, lorsqu’un utilisateur peut chercher de l’aide sur Google et trouver un lien les dirigeant vers une fausse aide. Ces événements sont encore plus fréquents pour les échanges dont le personnel est limité et les utilisateurs frustrés n’obtiennent pas d’aide assez rapidement. Il en résulte de parler à quelqu’un par chat en direct ou sur micro qui prétend être l’aide que vous recherchez, seulement pour qu’il vole vos informations.

Escroqueries par pompage et vidage

Les utilisateurs ont trouvé comment créer leurs propres schémas, où un groupe de traders de crypto décident de se regrouper sur une plate-forme, d’acheter une grande partie d’une crypto spécifique, puis de faire du battage sur la crypto dans la communauté. Cela provoque une augmentation des prix et un afflux de personnes à acheter, auquel cas ils vendent ce qu’ils ont acheté et récoltent les fruits de leurs efforts..

Hacks Wi-Fi publics

Si cela ne fait pas déjà partie de votre vie quotidienne, vous ne devriez jamais utiliser le Wi-Fi public pour accéder à vos informations personnelles. Non seulement cela vous laisse attaqué, mais parfois les pirates peuvent remplacer un autre réseau qui ressemble à celui auquel vous essayez de vous connecter et l’utiliser pour voler facilement vos informations..

Jacking SIM et Cryptojacking

Il existe un nouveau type de vol appelé SIM jacking. C’est à ce moment qu’un pirate informatique utilise votre numéro de téléphone pour convaincre une compagnie de téléphone de lui envoyer une nouvelle carte SIM sous votre numéro et vole essentiellement l’identité de votre téléphone dans le processus, ce qui peut donner à quelqu’un l’accès à tout ce qui est connecté à votre carte SIM, y compris tous vos comptes. . Aussi incroyable que cela puisse paraître, cela s’est produit et est souvent fait en affirmant qu’un téléphone a été volé et en transférant des informations sur une nouvelle carte SIM et un nouveau téléphone.. Prise de carte SIM est essentiellement une erreur commise par l’équipe d’assistance de votre opérateur de téléphonie mobile.

Escroqueries de cadeaux sur les réseaux sociaux

Étonnamment, les gens tombent toujours dans les escroqueries par cadeaux. Ils ont commencé dans les e-mails, mais se sont depuis adaptés aux médias sociaux. De faux profils sont créés qui diffusent des publicités sur les réseaux sociaux prétendant aux gens qu’ils ont des cadeaux liés à la crypto-monnaie, en espérant que si vous suivez leurs étapes, vous leur enverrez de l’argent ou renoncerez à vos informations personnelles afin qu’ils puissent le voler. Parfois, ils pirateront même des comptes réels et publieront les faux liens vers un compte réel pour lui donner plus de légitimité.

Escroqueries dans le Cloud Mining

Souvent lié aux projets de Ponzi, le cloud mining a déjà été brièvement abordé via l’extraction de bitcoins dans cette section. Essentiellement, c’est quand un escroc promet des bénéfices pour un paiement ou un paiement mensuel qui vous donne un buy-in au taux de hachage utilisé dans l’exploitation minière. La réalité est que vous ne reverrez plus jamais cet argent et personne d’autre que vous apporterez à la pyramide avant qu’il ne s’effondre..

Une liste de toutes les escroqueries Bitcoin et Crypto Hacks depuis le début de BTC

A-t-il besoin de plus d’explications que cela? Une liste non officielle et officielle de certains des plus grands, des plus uniques et / ou des premiers piratages et pertes de fonds dans l’histoire des bitcoins / crypto-monnaies.

Historique des escroqueries Bitcoin et chronologie des piratages cryptographiques de 2011 à 2019

Allinvain Bitcointalk Hack à partir du logiciel Windows compromis de l’utilisateur

Date: 13 juin 2011

Montant volé: 502750 USD / 25000 BTC

Type: Piratage / Vol

Le piratage de l’utilisateur Allinvain Bitcointalk a été le premier vol (présumé) enregistré de bitcoin, survenu le 13 juin 2011. Un utilisateur Bitcointalk avec un ordinateur Windows compromis avait 25 000 BTC, soit environ. 500 000 $ lui ont été volés. C’était également le plus grand vol individuel de Bitcoin au cours des premiers jours de la monnaie numérique, le prix du Bitcoin se formant toujours beaucoup. Inutile de dire que cela vaudrait beaucoup plus aujourd’hui.

Le mont. Gox Theft utilisant l’ordinateur compromis de l’auditeur

Date: 19 juin 2011

Montant volé: 35540 $ USD / 2000 BTC

Type: Piratage d’un tiers vulnérable / Tarification frauduleusement dégonflée

Le 19 juin 2011, le mont. Gox avait une faille de sécurité majeure. Le pirate informatique aurait utilisé les informations d’identification de l’ordinateur d’un auditeur pour voler des pièces de monnaie dans la bourse, vendant frauduleusement du bitcoin sur son propre compte, ce qui a par inadvertance abaissé le prix à 0,01 USD par bitcoin. Le mont. Gox a initialement fait appel à l’auditeur pour vérifier qu’ils disposaient de suffisamment de bitcoins et de réserves de liquidités pour couvrir leurs avoirs. On estime que le pirate a réussi à gagner 2000 bitcoins, 650 BTC supplémentaires étant perdus au profit de ceux qui ont acheté la pièce à un prix dégonflé avant que la faille de sécurité ne soit réalisée. Aucun des bitcoins n’a jamais été récupéré et l’incident était connu comme la première violation de piratage d’un échange cryptographique, responsable de la perte d’environ 35000 dollars..

Fichier Bitomart Exchange Wallet.dat supprimé

Date: 1 août 2011

Montant volé: 223890 $ USD / 17000 BTC

Type: Glitch de mise à jour / fonds supprimés

Bitomart Exchange a effectué une mise à jour du 1er août 2011 qui a entraîné l’une des erreurs les plus coûteuses de l’histoire de la cryptographie. La mise à jour utilisait AWS Elastic Cloud lorsque le serveur de fichiers wallet.dat a été accidentellement supprimé, les fonds ayant complètement disparu en une nuit. Les plus de 220 000 $ de fonds perdus par les utilisateurs ont été impossibles à récupérer et Bitomart a vendu sa dette à Mt. Gox plus tard ce mois-là.

Piratage d’échange MyBitcoin

Date: 8 août 2011

Montant volé: 1,2 million USD / 154406 BTC

Type: Piratage / Vol

MyBitcoin était connu comme une plate-forme de portefeuille conviviale destinée aux débutants en crypto ayant un intérêt pour Bitcoin. Malheureusement, MyBitcoin a subi l’une des pires attaques du début de l’histoire du Bitcoin, perdant 154406 BTC à cause d’un piratage. L’animateur du Bitcoin Show, Bruce Wagner, était une personnalité cryptographique notable qui a perdu une partie des plus d’un million de dollars..

Bitcoinica Hot Wallet Hack

Date: 6 mai 2012

Montant volé: 93481,92 $ USD / 18548 BTC

Type: vol de piratage possible / vol d’escroquerie de sortie présumé

Bitcoinica a annoncé que son portefeuille chaud avait été piraté le 6 mai 2012. L’échange a déclaré aux utilisateurs qu’ils avaient «découvert une transaction bitcoin suspecte qui ne semble avoir été initiée par aucun des propriétaires de l’entreprise». Cependant, le piratage du portefeuille a été initialement soupçonné d’être lié au propriétaire de Bitcoinica A. Vinnik, ce qui a conduit certains à soupçonner qu’il s’agissait en fait d’une arnaque à la sortie déguisée en piratage. Près de 100 000 $ ont été volés.

Économies Bitcoin et programme de confiance Ponzi

Date: 2 juillet 2012

Montant volé: 1,002 million USD / 150000 BTC

Type: Schéma pyramidal / Arnaque de sortie

Le programme Bitcoin Savings and Trust Ponzi était le premier système pyramidal ou système Ponzi dans le monde du bitcoin. Fonctionnant comme un programme d’investissement à haut rendement ordinaire (HYIP), il promettait aux utilisateurs d’énormes rendements pour investir un petit montant aujourd’hui. L’escroquerie a été menée par pirateat40, qui a décrit l’opportunité d’investissement comme un «fonds spéculatif virtuel». Le 2 juillet 2012, le fonds spéculatif virtuel a soudainement fermé ses portes, disparaissant avec un présumé 150 000 BTC (plus d’un million de dollars). Le nombre réel de fonds perdus n’a jamais été confirmé.

Bitfloor Exchange Hack

Date: 4 septembre 2012

Montant volé: 247200 USD / 24000 BTC

Type: Piratage de la sauvegarde de clé de portefeuille non chiffrée

Bitfloor, un premier échange de crypto-monnaie, a annoncé qu’il avait été piraté le 4 septembre 2012, entraînant une perte de plus de 240000 $ ou 24000 BTC. L’attaquant aurait «eu accès à une sauvegarde non cryptée des clés du portefeuille», bien que Bitfloor ait affirmé que les clés réelles étaient stockées dans une zone cryptée..

Piratage de portefeuille Trojan

Date: 16 novembre 2012

Montant volé: 39548 $ USD / 3457 BTC

Type: Piratage / Vol

En 2012, la prise de conscience que les pirates pouvaient créer des logiciels pour voler des devises numériques a été conçue pour la première fois et, avec elle, le piratage du portefeuille de chevaux de Troie de 2012 et l’une des premières instances enregistrées d’un cheval de Troie PC ordinaire entraînant une perte de bitcoins. Le virus cheval de Troie a été installé par inadvertance sur les PC des utilisateurs et a commencé à rechercher des clés privées et des fichiers wallet.dat, les volant chaque fois que possible. Un utilisateur sur les forums Bitcointalk a signalé qu’il avait perdu 2600 BTC lors de l’attaque. Un total de 3457 BTC a été envoyé à une adresse de portefeuille Bitcoin anonyme, ce qui représente une perte de près de 40000 $.

Piratage d’échange Vircurex

Date: 11 janvier 2013

Montant volé: 50 millions USD au total, 23490,60 USD en bitcoin / 1666 BTC

Type: Piratage / vol mystère

Vircurex était un échange de bitcoins précoce populaire et en janvier 2013, l’échange a révélé qu’il avait été piraté. «Nous devons malheureusement annoncer que notre portefeuille a été compromis», a déclaré Vircurex le 11 janvier 2013. Les pirates ont ciblé les énormes réserves de trésorerie de la bourse, et Vircurex aurait perdu 50 millions de dollars lors de l’attaque avec 1666 BTC (d’une valeur d’environ 23 000 dollars). Ce même échange a également subi deux autres hacks plus tard en 2013 mais n’a été officiellement révélé aux clients de l’échange qu’en 2014. De nombreux utilisateurs avaient déjà retiré leurs fonds après le premier piratage..

Arnaque à la sortie de BitMarket.eu

Date: 14 février 2013

Montant volé: 477377,67 $ USD / 18787 BTC

Type: Faux Hack / Arnaque de sortie

BitMarket.eu était un échange de bitcoins polonais populaire fonctionnant pendant deux ans avant de perdre tous les fonds dans un incident de piratage autoproclamé. Il a été révélé plus tard que les fondateurs avaient mis en place un fonds spéculatif Bitcoin via Bitcoinica et avaient en fait réussi une arnaque à la sortie lorsque Bitcoinica a été piraté en mai 2012. L’insolvabilité de BitMarket n’a été révélée que le 14 février 2013, la pièce volée valant plus. 470 000 $ ce jour-là.

BTCGuild Mining Pool Piratage

Date: 10 mars 2013

Montant volé: 60982,02 USD / 1254 BTC

Type: Glitch / Vol

BTCGuild a mis à niveau son client le 10 mars 2013, dans ce qui était censé être un processus fluide. Alors que la blockchain était réindexée lors de la mise à niveau, le pool de minage a payé BTC pour les actions de difficulté 1. Un total de 16 utilisateurs de piscine ont vidé leurs portefeuilles chauds après l’erreur, entraînant des pertes de 1254 BTC, d’une valeur de plus de 60000 $ à l’époque..

Juste perte de dés

Date: 15 juillet 2013

Montant volé: 125463 $ USD / 1300 BTC

Date: Perte de fonds / erreur

Just Dice était l’une des plates-formes de jeu les plus populaires lorsque le 15 juillet 2013, ils ont annoncé avoir perdu plus de 1300 BTC dans ce qui est maintenant considéré comme l’une des erreurs les plus stupides. Un utilisateur a demandé à retirer ses 1300 BTC de gains de jeu sur le site, mais il n’y avait pas 1300 BTC dans leurs portefeuilles chauds. Normalement, cela signifierait qu’un administrateur retire le montant du portefeuille froid, mais cette étape a été négligée. Cela a conduit le joueur à dépenser le faux solde sur la plate-forme et à le perdre de toute façon. L’erreur a entraîné une perte de plus de 125k pour l’entreprise.

Arnaque de sortie d’échange GBL

Date: 26 octobre 2013

Montant volé: 1,929 million de dollars, 11970880 dollars au pic / 9640 BTC

Type: Vol / Arnaque à la sortie

GBL Exchange était un échange de bitcoins populaire basé en Chine qui a fini par être une fraude. Le 28 octobre 2007, les fondateurs ont soudainement mis fin à l’opération, disparaissant avec tous les fonds des utilisateurs. Les pirates ont choisi le moment idéal pour le piratage, car le prix du bitcoin a culminé à 1242 dollars un mois plus tard, faisant grimper en flèche leurs pièces d’une valeur de près de 2 millions de dollars à près de 12 millions de dollars..

Piratage des services de paiement BIPS

Date: 15 novembre 2013

Montant volé: 559038,55 USD, 1608390 USD au pic / 1295 BTC

Type: Piratage / Vol

La plateforme de paiement cryptographique BIPS a été piratée le 15 novembre 2013, dans le cadre d’une attaque DDoS massive. La plateforme a annoncé le piratage le 19 novembre, affirmant que plus d’un million de dollars avaient été volés «malgré plusieurs niveaux de protection». Les pirates ont ciblé plusieurs vulnérabilités au sein du système, leur permettant finalement d’accéder à plusieurs portefeuilles d’utilisateurs. Le prix du bitcoin le jour du piratage a mis leur perte initiale à environ 560 000 dollars, mais avec le pic de l’année dans deux semaines, leur perte est devenue 1,6 million de dollars..

Piratage de portefeuille froid Picostocks

Date: 29 novembre 2013

Montant volé: 6,652 millions USD / 5875 BTC

Type: Piratage / vol d’initié suspecté

Picostocks a eu un mystérieux piratage en novembre 2013, entraînant la perte d’environ 6 millions de dollars de bitcoin. Picostocks a affirmé qu’il n’y avait aucun signe d’intrusion dans leurs systèmes et que leurs deux portefeuilles avaient été localisés sur des ordinateurs différents. «Nous soupçonnons que ces [portefeuilles] ont été copiés par des personnes ayant eu accès au système dans le passé et décryptés», a annoncé Picostocks sur Reddit.

Le mont. Gox arrête le trading après le plus grand piratage de l’histoire de la crypto

Date: 7 février 2014

Montant volé: 466,59 millions USD / 650000 BTC

Type: Piratage / Vol

Le mont. Le piratage de Gox était la plus grande perte BTC et le plus grand piratage à ce jour. Environ 650000 BTC ont été volés dans les portefeuilles froids d’échange lors de plusieurs piratages tout au long de 2013, les drainant lentement de leurs fonds. Lorsque le mont. Gox a finalement vérifié les portefeuilles froids en 2014, ils ont trouvé que leur échange était totalement insolvable. Le 7 février 2014, le mont. Gox a annoncé qu’il mettait fin à tous les retraits BTC de l’échange, affirmant qu’il y avait un «bogue de malléabilité des transactions dans le logiciel Bitcoin de base». Les utilisateurs sont devenus méfiants lorsque les retraits sont restés interrompus pendant deux semaines, bien que les échanges en bourse se soient poursuivis et que les prix aient chuté «05 plus bas que partout ailleurs. Le 24 février 2014, le mont. Gox a annoncé qu’il suspendait toute activité de trading et s’est déconnecté complètement et définitivement. Finalement, le «projet de stratégie de crise» de la bourse a été divulgué, révélant que le mont. Gox était complètement insolvable et avait perdu 744 408 BTC de fonds de clients. 100000 BTC ont été récupérés mais les dégâts ont été causés et l’affaire est toujours devant les tribunaux au Japon.

Flexcoin Hot Wallet Hack

Date: 3 mars 2014

Montant volé: 595365,12 $ USD / 896 BTC

Type: Piratage / Vol

Le portefeuille chaud Flexcoin a été piraté en 2014, entraînant la fermeture complète de la plate-forme de portefeuille cryptographique basée au Canada. Flexcoin s’était surnommé «la première banque bitcoin» mais a rapidement perdu la majorité des fonds des clients une semaine après avoir rassuré les utilisateurs sur le fait qu’ils n’avaient jamais stocké de pièces avec Mt. Gox lors de leur piratage. Certains clients ont eu la chance de se voir restituer leurs fonds à partir des portefeuilles froids intacts de la société. Au total, Flexcoin a perdu près de 900 BTC de l’utilisateur, qui valaient près de 600000 dollars à l’époque.

Cryptsy Exchange Hack

Date: juillet 2014

Montant volé: 9 millions USD / 13000 BTC

Type: Piratage / vol mystère

Cryptsy était le deuxième plus grand hack de 2014, après le mont. Gox, mais ils ont refusé de divulguer plus de détails sur le piratage lui-même jusqu’en 2016. Cryptsy a affirmé que le piratage avait été attribué au développeur d’un altcoin appelé Lucky7Coin, qui a pu exploiter les vulnérabilités des serveurs Cryptsy pour voler une énorme quantité de fonds d’utilisateurs. Sur la base de la valeur élevée et faible de BTC en juillet 2014, parce que nous n’avons pas de date exacte, il est prudent de supposer que l’échange a perdu environ 9 millions de dollars.

Arnaque de sortie d’échange Mintpal

Date: 8 octobre 2014

Montant volé: 1,32 million USD / 3894 BTC

Type: Vol / Arnaque à la sortie

Un échange de crypto-monnaie appelé Mintpal a réussi une escroquerie de sortie en 2014, qui aurait été perpétrée par le dirigeant et fondateur de Moopay et Moolah, Alex Green (également connu sous le nom de Ryan Kennedy), considéré par la communauté comme «louche». Alex Green / Ryan Kennedy ont fui la scène cryptographique avec près de 3900 BTC, d’une valeur d’environ 1,3 million de dollars à l’époque. En passant, Alex Green / Ryan Kennedy a été reconnu coupable de viol au Royaume-Uni en 2016 et y purge actuellement une peine de 11 ans. On ne sait pas où se trouvent actuellement les fonds.

Bitstamp Hot Wallet Hack

Date: 4 janvier 2015

Montant volé: 5,226 millions de dollars / 19 000 BTC

Type: Piratage / Vol

Bitcoin exchange populaire Bitstamp a été piraté fin 2014 / début 2015, Bitstamp annonçant le piratage le 4 janvier 2015. Bitstamp a initialement suspendu les retraits et l’activité de trading, ce qui a amené certains utilisateurs à croire que l’échange se fermait comme d’autres échanges l’ont dû , mais il a rétabli l’activité ordinaire une semaine plus tard. Bien que l’on ne sache pas si les deux étaient liés, ils avaient reçu une demande de rançon de 75 BTC peu de temps auparavant, Bitstamp disant: «Nous ne négocions pas avec les terroristes». Le jour où ils ont annoncé ce piratage, le BTC perdu valait un peu plus de 5,2 millions de dollars.

Escroquerie de sortie de marché d’évolution

Date: 18 mars 2015

Montant volé: 11,8 millions USD / 43000 BTC

Type: Vol / Arnaque à la sortie

Les premiers signes de problèmes sont apparus sur Reddit lorsqu’un utilisateur appelé NSWGreat a publié un message intitulé «EVOLUTION EXIT SCAM» en mars 2015, prétendant être un modérateur du site et accusant les administrateurs de «se préparer à sortir de l’arnaque avec tous les fonds. ” Les marchés Darknet qui disparaissent d’Internet du jour au lendemain n’ont rien de nouveau et Evolution Marketplace était encore un autre marché tirant une arnaque à la sortie, disparaissant avec plus de 11 millions de dollars de fonds cryptographiques de la part des utilisateurs. “Je suis vraiment désolé, mais Verto et Kimble nous ont tous baisés”, a expliqué l’utilisateur dans le post Reddit.

Piratage DAO

Date: 17 juin 2016

Montant volé: 76,6 millions USD / 3,6 millions ETH

Type: Hack / Fonds gelés

Le piratage DAO est l’un des hacks les plus notoires de l’histoire de la communauté cryptographique, modifiant la trajectoire de la deuxième plus grande monnaie numérique du monde, Ethereum. Le DAO a été lancé en tant que fonds spéculatif participatif, dans lequel les utilisateurs prenaient des décisions collectives sur les investissements. Un pirate informatique a ensuite exploité une vulnérabilité dans le code et gelé accidentellement 3,6 millions d’ETH. La débâcle de DAO conduirait finalement à la création d’ETH et d’ETC, les deux parties étant en désaccord sur la façon de gérer le piratage (un chemin de la Blockchain a choisi de remonter le temps et de bifurquer, l’autre a choisi de rester sur le même chemin). Le gel a entraîné une perte d’au moins 76 millions de dollars.

Violation de sécurité Bitfinex

Date: 2 août 2016

Montant volé: 71,24 millions USD / 119756 BTC

Type: Piratage / Vol

Une faille de sécurité Bitfinex en 2016 a conduit à l’un des plus gros hacks de l’histoire de la cryptographie avec une perte de 119756 BTC ou env. 72 millions de dollars. La bourse a temporairement suspendu les transactions, les dépôts et les retraits et, le 4 août, a confirmé qu’elle avait été volée en informant Reuters du montant perdu sur les comptes de ses utilisateurs. Bitfinex reste opérationnel à ce jour.

Piratage d’échange Bitcurex

Date: 13 octobre 2016

Montant volé: 1,476 million USD / 2300 BTC

Type: Piratage d’un tiers vulnérable

L’échange cryptographique Bitcurex basé en Pologne a été piraté le 17 février 2017, entraînant une perte de près de 1,5 million de dollars. Il s’agissait auparavant de l’un des plus grands échanges cryptographiques d’Europe, en particulier pour les utilisateurs polonais, traitant plus de 50 millions de dollars d’actifs au cours de l’année 2016. Le 28 octobre 2016, Bitcurex a confirmé la perte et a annoncé sa fermeture. Le problème a été attribué à un tiers vulnérable effectuant une collecte de données automatisée.

Schéma de Ponzi en monnaie asiatique-européenne

Date: 24 avril 2017

Montant volé: 680 millions de dollars

Type: Schéma pyramidal

Le programme de Ponzi en monnaie asiatique-européenne fonctionnait sous le couvert d’une société légalement enregistrée faisant de la publicité comme un programme de devenir riche rapidement en utilisant un marketing à plusieurs niveaux. L’escroquerie a victime 47 000 personnes au total avant d’être arrêtée. Le 10 août 2017, le département de police de la ville de Hainan a annoncé qu’un homme intitulé «Suspect Xu» avait été arrêté pour avoir perpétré l’arnaque, ainsi qu’un certain nombre d’autres membres de la direction de l’entreprise. Les responsables de l’application de la loi ont saisi 4,6 milliards de RMB aux escrocs, soit environ 680 millions de dollars américains, ce qui en fait l’une des plus grosses saisies (et escroqueries cryptographiques) de l’histoire de l’industrie.

Piratage de Yapizon Exchange

Date: 26 avril 2017

Montant volé: 16,741 millions USD / 3831 BTC

Type: Piratage / Vol

Le 26 avril 2017, l’échange sud-coréen Yapizon a annoncé le dernier piratage, affirmant que 3 800 BTC dans les fonds des clients avaient été volés et avaient perdu plus de 16 millions de dollars, soit «l’équivalent de 37,08% du total des actifs». Au lieu de fermer comme d’autres bourses plus petites après un piratage à échelle similaire, Yapizon a décidé de donner aux clients une «coupe de cheveux», répartissant le fardeau des pertes sur la base d’utilisateurs. Ils ont depuis rebaptisé Youbit, mais en décembre 2017, la plate-forme avait déclaré faillite à la suite d’une deuxième attaque. Quoi qu’il en soit, la société semble toujours active aujourd’hui et à la mi-2018, elle est réapparue dans le but de commencer à fonctionner normalement à l’avenir..

Bithumb Hack et fuite d’informations privées

Date: 29 juin 2017

Montant volé: 31 millions USD

Type: Piratage du processeur d’un employé / Vol de won coréen et d’informations personnelles

Le 29 juin 2017, Bithumb a révélé qu’un pirate informatique avait volé pour 31 millions de dollars de Korean Won ainsi que les informations personnellement identifiables de 31000 utilisateurs du site Web de Bithumb, y compris leurs noms, numéros de téléphone portable et adresses e-mail. À l’époque, Bithumb était le quatrième plus grand échange de bitcoins au monde et le plus grand échange en Corée du Sud. Le piratage a été attribué au PC compromis d’un seul employé, de nombreux utilisateurs signalant que des millions de Won disparaissaient de leurs comptes personnels du jour au lendemain..

Arnaque de sortie BTC-e

Date: 25 juillet 2017

Montant volé: 180,956 millions USD / 66000 BTC

Type: Vol / Arnaque à la sortie

BTC-e a soudainement fermé le 25 juillet 2017, avec plus de 66000 BTC transférés dans un portefeuille censé appartenir à Alexander Vinnik, connu comme le cerveau derrière BTC-e. Il ferait plus tard face à 21 accusations d’un grand jury américain liées au blanchiment d’argent, au piratage informatique et au trafic de drogue. BTC-e était l’un des échanges de crypto-monnaie les plus importants et les plus réputés au monde. Il a été révélé plus tard que la réputation de BTC-e reposait en grande partie sur une activité illicite, et 95% des transactions Bitcoin provenant de transactions de ransomware étaient encaissées via BTC-e. Le BTC valait un peu plus de 180 millions de dollars le jour de sa fermeture et toute l’affaire malheureuse est dans les mémoires comme l’une des plus grandes escroqueries de sortie de l’histoire de l’industrie.

Erreur de contrat QuadrigaCX

Date: 2 juin 2017

Montant perdu: 13,16 millions USD / 60000 ETH

Type: Glitch / Fonds bloqués

Avant une perte désormais tristement célèbre en 2019, QuadrigaCX a fait la une des journaux pour une erreur de contrat qui a entraîné la perte de 60000 ETH. “Plus tôt cette semaine, nous avons remarqué une irrégularité en ce qui concerne le processus de balayage de l’Ether entrant à l’échange”, a expliqué QuadrigaCX dans son communiqué officiel après le problème. Le résultat final était un peu plus de 13,1 millions de dollars ont été perdus lors de l’échange ETH / ETC, avec l’ETH gelé dans ce contrat éclaté de manière permanente. QuadrigaCX a par la suite résolu le problème et les clients n’ont pas été pénalisés.

Piratage DNS ClassicEtherWallet

Date: juin 2017

Montant perdu: de 216.216 $ à 382.000 USD / 1.001 ETH

Type: Ingénierie sociale

ClassicEtherWallet a été compromis en juin 2017 à l’aide d’une vulnérabilité remontant à l’ingénierie sociale: le pirate a convaincu le personnel de support du fournisseur d’hébergement Web de concéder le contrôle du domaine officiel à un autre propriétaire, permettant au pirate d’accéder au portefeuille client. Un total de 1 001 ETH a été discrètement vidé des portefeuilles des utilisateurs alors qu’ils regardaient impuissants. Sur la base du mois de l’attaque, les pertes se situaient entre 200 000 $ et 300 000 $.

Violation du portefeuille de parité

Date: 19 juillet 2017

Montant volé: 34,29 millions de dollars / 153 000 ETH

Type: Piratage / Vol

Le portefeuille de parité a été violé en juillet 2017, entraînant la perte de millions de dollars de capitaux levés par plusieurs grands ICO. On a fait confiance à Parity Wallet pour fournir un stockage de crypto-monnaie sûr et efficace et certains ICO avaient des dizaines de millions de dollars stockés avec eux. Les pirates ont exploité une vulnérabilité dans le code Parity Wallet, un bogue dans un contrat multi-signature spécifique connu sous le nom de wallet.sol, volant plus de 30 millions de dollars, soit environ 153 000 ETH. Le piratage aurait à l’origine atteint 500000 ETH, mais 377000 ETH ont été récupérés dans des portefeuilles vulnérables par des hackers à chapeau blanc..

Parity Frozen Wallets Bug

Date: 6 novembre 2017

Montant perdu: 150,9 millions USD / 513774 ETH

Type: Glitch / Fonds bloqués

Des mois après le premier piratage majeur du portefeuille Parity, l’équipe a annoncé qu’une deuxième vulnérabilité avait été découverte. Parity, qui était le deuxième client Ethereum le plus populaire à l’époque, avait un bogue de sécurité dévastateur affectant tout portefeuille Parity déployé après le 20 juillet, en utilisant la fonctionnalité multi-signature de la plate-forme. La vulnérabilité de sécurité a été identifiée par un développeur nommé devopps199, qui l’a signalée sur Github et a entraîné le gel de 513774 ETH, d’une valeur d’un peu plus de 150 millions de dollars à l’époque..

Attaque du trésor d’attache

Date: 21 novembre 2017

Montant volé: 30,95 millions USD / 31 millions USDT

Type: Piratage / Vol

Des pirates ont attaqué le Trésor Tether (USDT) en novembre 2017, volant plus de 30 millions de dollars de fonds dans le portefeuille Tether Treasury et l’envoyant à une adresse Bitcoin non autorisée. Étant donné que Tether contrôlait totalement l’USDT, la société a pris des mesures pour empêcher les attaquants de négocier cet USDT sur des marchés plus larges et a bloqué les tentatives de vente de l’USDT à d’autres crypto-monnaies ou monnaies fiduciaires. Aujourd’hui, Tether continue de détenir environ 30% de l’offre totale d’USDT dans son portefeuille du Trésor, bien que l’on ne sache pas tout à fait ce qui est arrivé aux 31 millions d’USDT qui ont disparu lors du piratage de novembre 2017..

Piratage d’échange YouBit

Date: 19 décembre 2017

Montant volé: 72,21 millions USD / 3816 BTC

Type: Piratage / Vol

Après le changement de marque en YouBit, l’échange a été de nouveau piraté en décembre 2017. On ne sait pas si les deux attaques étaient liées, mais certains rapports ont indiqué que des pirates nord-coréens étaient à l’origine de l’attaque d’échange YouBit ainsi que d’attaques similaires contre Bithumb. On estime que 3816 BTC ou 72 millions de dollars ont été perdus.

Enlèvement d’employés Exmo

Date: 26 décembre 2017

Montant volé: 1 million de dollars, le bitcoin valait 14029,13 dollars par pièce

Type: Enlèvement / Extorsion

Le 26 décembre 2017, Pavel Lerner, employé d’échange de bitcoins d’Exmo, âgé de 40 ans, a été kidnappé alors qu’il quittait son bureau à Kiev, en Ukraine. Lerner aurait été traîné dans un véhicule Mercedes noir par des hommes portant des cagoules. Les ravisseurs ont demandé une rançon de 1 million de dollars en bitcoins qui a finalement été payée et Lerner a été libéré. Les rapports des médias ukrainiens et russes indiquent que Lerner a payé la rançon lui-même, bien qu’il ne soit pas clair si les fonds étaient liés de quelque manière que ce soit à la bourse Exmo. À ce jour, il y a peu d’informations sur le cas Lerner disponibles en ligne, bien que Lerner et Exmo soient tous les deux bien vivants.

À&Prise de carte SIM client T

Date: 7 janvier 2018

Montant volé: 23,8 millions de dollars

Type: Jacking SIM / Ingénierie sociale

L’une des pires attaques de jacking SIM de l’histoire de la cryptographie aurait eu lieu le 7 janvier 2018, lorsqu’un entrepreneur américain a perdu 23,8 millions de dollars en jetons numériques. Terpin, l’accusateur, demande maintenant 23,8 millions de dollars d’indemnisation à AT&T avec 200 millions de dollars de dommages-intérêts punitifs, bien qu’AT&T conteste les allégations. “Quoi à&C’était comme si un hôtel donnait à un voleur avec une fausse pièce d’identité une clé de chambre et une clé du coffre-fort de la chambre pour voler des bijoux dans le coffre-fort au propriétaire légitime », selon la plainte de Terpin.

Bitconnect Pyramid Scheme tire une énorme arnaque de sortie

Date: 16 janvier 2018

Montant volé: inconnu

Type: Ponzi Scheme / Exit Scam

Bitconnect était un tristement célèbre système pyramidal ciblant les membres crédules de la communauté Bitcoin. Il a été promu par une armée d’influenceurs des médias sociaux qui ont récolté les fruits des premiers investisseurs. En janvier 2018, Bitconnect a atteint sa conclusion inévitable et la valeur d’un seul jeton Bitconnect (BCC) est passée de 400 $ à quelques centimes. Les investisseurs qui pensaient conserver des cachettes symboliques valant des millions se sont soudainement retrouvés sans le sou. Il n’a jamais été révélé qui était derrière Bitconnect et le montant perdu est inconnu à ce jour.

Coincheck Exchange Hack

Date: 26 janvier 2018

Montant volé: 505 millions USD / 500 millions NEM

Type: Piratage / Vol

La plate-forme d’échange de crypto Coincheck a révélé les détails d’un piratage plus tôt en janvier le 26 janvier 2018, expliquant que 400 à 530 millions de dollars de jetons NEM avaient été volés, faisant du piratage Coincheck le plus grand piratage de l’histoire de la cryptographie. Au total, 500 millions de jetons NEM ont disparu lors de l’attaque. À l’époque, Coincheck était l’un des plus grands échanges de crypto-monnaie du Japon et NEM approchait de sa valeur record. Les retraits et certaines transactions ont été temporairement gelés. Coincheck a reçu cette année une licence d’échange de crypto-monnaie de l’Autorité japonaise des services financiers, indiquant qu’elle va de l’avant avec des protocoles réglementaires stricts et des systèmes de sécurité en place.

Schéma de Ponzi mondial BTC

Date: 1 mars 2018

Montant volé: 50 millions USD

Type: Ponzi Scheme / Exit Scam

BTC Global a suivi les traces des schémas de crypto Ponzi évidents tels que RegalCoin et Bitconnect. L’escroquerie ciblait principalement des utilisateurs en Afrique du Sud et semblait être dirigée par un mystérieux négociant en devises sud-africain nommé «Steve Twain». Il a fonctionné avec succès pendant quelques semaines, les utilisateurs recevant des paiements réguliers de l’équipe de Twain, mais après avoir attiré 50 millions de dollars d’investissements, Steve Twain, «maître trader» autoproclamé, a disparu d’Internet. À partir de 2019, la police sud-africaine enquête toujours sur l’arnaque crypto BTC Global.

GainBitcoin India Ponzi Scheme

Date: 8 avril 2018

Montant volé: 300 millions USD

Type: Arnaque de sortie / Schéma pyramidal

GainBitcoin était un système pyramidal destiné aux commerçants de crypto crédules en Asie du Sud, où les fondateurs ont disparu avec succès avec 300 millions de dollars, ce qui en fait l’une des escroqueries de sortie les plus rentables de l’histoire de l’industrie. Malheureusement pour GainBitcoin et son équipe, ils seront finalement identifiés et arrêtés en novembre 2018. L’affaire continue de faire son chemin devant les tribunaux indiens après que les fondateurs ont été arrêtés dans les aéroports alors qu’ils tentaient de voyager à l’étranger..

Extorsion de Sailesh Bhatt

Date: 10 avril 2018

Montant volé: 1,38 million USD / 200 BTC

Type: Enlèvement / Extorsion

Un homme d’affaires en Inde nommé Sailesh Bhatt aurait été victime d’extorsion par la police locale le 9 février 2018, selon un rapport déposé auprès de différentes polices le 10 avril 2018. Il affirme que 10 agents, dont un commissaire de police et un inspecteur, l’a retenu captif jusqu’à ce qu’il envoie 200 BTC (d’une valeur de plus d’un million de dollars à l’époque) à son ancien partenaire commercial. «Ils m’ont battu à l’intérieur d’une pièce et ont menacé de me tuer lors d’une fausse rencontre si je n’avais pas sur mes bitcoins», a expliqué Sailesh Bhatt dans sa déclaration. À ce jour, le cours continue de se frayer un chemin à travers le système, et on ne sait pas ce qui est vraiment arrivé à Sailesh Bhatt.

Schéma iFan Ponzi

Date: 12 avril 2018

Montant volé: 650 millions USD

Type: Schéma pyramidal / Arnaque de sortie

iFan était encore un autre programme de Ponzi géré par une société appelée Modern Tech qui garantissait des paiements de 48% par mois sur une période de quatre mois. Les investisseurs devaient recruter des personnes dans le système pour être payés, mais iFan a commencé à payer les utilisateurs dans une monnaie numérique sans valeur tout en exigeant des dépôts de plus en plus importants. Il a connu un énorme succès et a finalement porté la perte totale à 15 billions de VND (650 millions de dollars américains), en grande partie de la part d’investisseurs vietnamiens. Les investisseurs recherchent toujours des représailles contre l’entreprise.

Bitcoin Gold piraté pour 18 millions de dollars

Date: 24 mai 2018

Montant volé: 18 millions USD

Type: Hack / 51% d’attaque

Bitcoin Gold a connu une deuxième attaque majeure de sa jeune histoire en mai 2018, lorsque les pirates ont utilisé une énorme quantité de puissance de hachage pour lancer une attaque à 51% sur le réseau, leur permettant de doubler leurs dépenses en Bitcoin Gold et de voler 18 millions de dollars. La pièce est toujours un projet actif, mais les principaux échanges cryptographiques comme Bittrex ont décidé de retirer Bitcoin Gold de la liste après cet incident de sécurité. Il fait toujours partie du top 30 des crypto-monnaies par capitalisation boursière en mars 2019.

Bancor Hack

Date: 9 juillet 2018

Montant volé: 23,5 millions USD

Type: Piratage / vol ICO

Bancor, le géant de la cryptographie basé en Israël et en Suisse, propose une plate-forme d’échange décentralisée et a levé plus de 150 millions de dollars dans un ICO en 2017. Ils ont ensuite admis le 10 juillet 2018 qu ‘«un portefeuille utilisé pour mettre à niveau certains contrats intelligents avait été compromis», permettant aux pirates de disparaissent avec 12,5 millions de dollars en Ether, 1 million de dollars en jetons NPXS de Pundi X et 10 millions de dollars en jetons BNT de Bancor. L’échange a été temporairement mis hors ligne pour enquêter sur l’incident, mais reste actif à ce jour.

Schéma OneCoin Ponzi

Date: 5 septembre 2018

Montant volé: 400 millions USD

Type: Vol / Arnaque à la sortie

La société de marketing à plusieurs niveaux OneCoin a incité des investisseurs crédules à déposer de l’argent dans le système que les fondateurs ont ensuite blanchi par le biais de plusieurs sociétés écrans dans le monde. Un escroc américain nommé Mark Scott a été officiellement inculpé par un grand jury en août 2018, puis arrêté le 5 septembre. Scott aurait utilisé une partie des 400 millions de dollars présumés volés pour acheter un immense manoir pour lui-même et sa famille dans le Massachusetts..

Un Norvégien assassiné après un échange d’argent contre crypto

Date: 18 octobre 2018

Montant volé: inconnu

Type: Vol / Meurtre

Le 18 octobre 2018, la police d’Oslo a annoncé qu’un Norvégien de 24 ans avait été assassiné dans son appartement après qu’un échange de monnaie contre crypto se soit mal passé. La police norvégienne a retracé le crime à un citoyen suédois de 20 ans nommé Makaveli Lindén, qui était en fuite d’Interpol après l’incident. Cependant, les rapports initiaux étaient erronés et la police a révélé plus tard que Lindén était monté dans la chambre de la victime par une fenêtre plus tard dans la nuit où la victime avait été poignardée 20 fois après une bagarre. Il n’est pas clair si le voleur était même au courant des avoirs en bitcoins de la victime, mais on pense que le voleur a découvert les avoirs cryptographiques de la victime lors d’une transaction P2P plus tôt dans la journée. Makaveli Lindén a été arrêté en France quelques jours plus tard.

Arnaque à la sortie de MapleChange

Date: 28 octobre 2018

Montant volé: 5,9 millions USD / 913 BTC

Type: Vol / Arnaque à la sortie

L’équipe MapleChange a initialement annoncé qu’elle avait perdu 913 BTC lors d’un piratage, fermant peu de temps après, affirmant qu’elle était «en train de mener une enquête approfondie» et que «tant que l’enquête n’est pas terminée, nous ne pouvons rien rembourser.» Aujourd’hui, c’est presque confirmé que MapleChange était une arnaque à la sortie. Les dernières informations indiquent que deux frères roumains ont été impliqués et que cela n’a peut-être jamais rien eu à voir avec le Canada. Les utilisateurs qui ont perdu de l’argent dans l’arnaque à la sortie se sont rassemblés autour d’un compte Twitter appelé MapleChange’d pour tenter de traduire les fondateurs en justice, mais n’ont reçu aucune compensation pour leurs pertes..

Escroquerie de sortie Pure Bit

Date: 13 novembre 2018

Montant volé: 2,653 millions USD / 13000 ETH

Type: Escroquerie de sortie / Remboursement

Le 4 novembre, une start-up de crypto appelée Pure Bit a lancé son ICO, mais le 13 novembre, Pure Bit a soudainement disparu d’Internet avec 13000 en ETH d’une valeur d’un peu plus de 2,6 millions de dollars. Les autorités ont été alertées mais Pure Bit a refondu une semaine plus tard, publiant une déclaration affirmant que le PDG était «aveuglé par l’argent» et avait commis une «erreur impardonnable», les victimes recevant un remboursement complet. On ne sait pas si Pure Bit et son PDG ont véritablement changé de conscience ou si les forces de l’ordre sud-coréennes ont été impliquées, mais on sait maintenant que Pure Bit a été lancé par un groupe d’escrocs.

Attaque ETC 51% Gate.io

Date: 7 janvier 2019

Montant volé: 212400 USD / 40000 ETC

Type: Piratage / Vol

La censure de Gate.io a réussi à bloquer certaines transactions d’une attaque à 51% le 7 janvier 2019 sur le réseau Ethereum Classic (ETC). Certains ont encore réussi et finalement, le pirate a disparu avec 40000 ETC, d’une valeur de plus de 200000 dollars à l’époque.

Piratage Cryptopia Exchange ERC20

Date: 15 janvier 2019

Montant volé: 16 millions USD

Type: Piratage / Vol

Crypto exchange Cryptopia a été piraté le 15 janvier 2019. Sur la base de la nature de l’attaque, on a supposé que les voleurs avaient eu accès à 76000 clés privées, en les utilisant pour extraire un total de 16 millions de dollars en jetons ERC20 des utilisateurs. L’échange basé en Nouvelle-Zélande est resté fermé jusqu’en mars 2019 en raison du piratage dévastateur. Cryptopia a depuis repris ses activités et a transféré 24% de tous les portefeuilles vers de nouveaux serveurs plus sécurisés.

Hack de hameçonnage LocalBitcoins

Date: 26 janvier 2019

Montant volé: 28755,52 $ USD / 8 BTC

Type: Piratage / Phishing

Le 26 janvier 2019, LocalBitcoins a perdu 8 BTC face à un pirate informatique, malgré une excellente réputation jusque-là. Les utilisateurs ont affirmé avoir été redirigés vers une page de connexion où ils ont été invités à entrer leurs informations d’identification, qui ont toutes été envoyées au pirate informatique. Après la violation, LocalBitcoins a temporairement désactivé l’accès à ses forums. Il est possible que plus de 8 BTC valant plus de 28 000 $ au moment où un utilisateur s’est manifesté pour réclamer la perte.

QuadrigaCX déclare faillite après la mort mystérieuse du fondateur

Date: 1 février 2019

Montant volé: 140 millions de dollars ~ 200 millions de dollars américains

Type: Fonds verrouillés / Clés privées perdues

Le 1er février 2019, l’échange crypto canadien QuadrigaCX a déposé une demande de protection contre les créanciers car il n’était plus en mesure d’accéder aux fonds. La mort du fondateur de QuadrigaCX, Gerry Cotten, le 9 décembre, a causé le problème de liquidité car il serait la seule personne capable d’accéder à 145 millions de dollars d’actifs numériques stockés par l’échange, avec les seules clés privées connues. QuadrigaCX devrait près de 200 millions de dollars à ses utilisateurs, avec seulement 286 000 dollars restants. L’épouse de Cotton affirme n’avoir aucune connaissance des clés privées ou de leur emplacement et les experts en cybersécurité n’ont pas été en mesure de pénétrer par effraction dans l’ordinateur de Cotton. Cette perte a conduit les théoriciens du complot à affirmer que Cotten a simulé sa mort sur Reddit, mais Gerald Cotten est officiellement décédé des complications liées à la maladie de Crohn alors qu’il voyageait en Inde à seulement 30 ans. Les portefeuilles de Quadriga n’ont pas déplacé de fonds, ce qui rend la théorie de l’arnaque à la sortie de la mort un peu ridicule. Ces fonds peuvent être vus mais ne seront peut-être plus jamais récupérés.

Bithumb Inside Job Hack

Date: 30 mars 2019

Montant volé: 19 millions USD / EOS 13,26 USD et XRP 6,3 USD

Type: Hack / Travail interne théorisé

Fin mars 2019, Bithumb a annoncé avoir perdu 3,07 millions d’EOS (d’une valeur d’environ 13 millions de dollars), mais a par la suite annoncé le 1er avril qu’un 20,2 millions de XRP supplémentaires (d’une valeur de 6,2 millions de dollars) avaient également été volés. Bithumb a affirmé que leur équipe de sécurité avait repéré un «retrait anormal» le vendredi 29 mars, qui a été suivi d’une suspension des retraits et des dépôts pendant qu’une enquête était en cours. Heureusement, la crypto volée était «détenue par l’entreprise» et les fonds des clients étaient en sécurité dans un portefeuille froid. Les autorités ont été notifiées dans le cadre de leurs normes et on pense que les fonds ont déjà été blanchis, ce qui rend tout recouvrement improbable. Les affirmations concernant un «travail interne» sont rapidement apparues, mais on ne sait pas comment un seul employé pourrait pirater et voler 19 millions de dollars..

Binance perd 41 millions de dollars dans un piratage de portefeuille à grande échelle

Date: 7 mai 2019

Montant volé: 41,27 millions USD / 7040 BTC

Type: Hack / Détails vagues

Les pirates ont retiré 7 040 BTC du portefeuille chaud de Binance le 7 mai 2019. Binance est notoirement non transparent mais affirme que les pirates “ont utilisé une variété de techniques, y compris le phishing, les virus et autres attaques” pour attaquer l’échange et ont été “en mesure d’obtenir un grand nombre de clés API utilisateur, codes 2FA et potentiellement d’autres informations »(selon un communiqué de presse officiel). Bien que les informations fournies aient été extrêmement vagues, les fonds perdus ne représentent qu’environ 2% des avoirs actuels en BTC de la bourse, et tous les autres portefeuilles ont été laissés en sécurité et indemnes. Les retraits et les dépôts ont été temporairement suspendus et toutes les crypto-monnaies perdues sont couvertes par les fonds d’urgence Binance.

La source pour Bitcoin Scams / Hacks History guide doit un remerciement particulier à la chronologie des incidents de vol de crypto de Kyle G.et à l’énorme quantité de recherches agrégées et d’efforts organisés pour relier les points dans les premiers jours de Bitcoin.

La majorité des chiffres sur les montants des pertes ont été calculés à l’aide des indices de prix suivants afin de fournir les informations disponibles les plus précises et à ce jour (et toujours en dollars américains). Cela a laissé certains s’écarter légèrement des pertes déclarées dans les articles ou dans la liste des sources:

  • Bitcoin (BTC)
  • Ethereum (ETH)
  • Stellaire (XLM)
  • NEM (XEM)
  • Ethereum classique (ETC)
  • Attache (USDT)

Maintenant que nous avons examiné les méthodes les plus connues que les pirates et les escrocs utilisent pour siphonner le bitcoin des utilisateurs, couvert toute l’histoire des escroqueries et des hacks Bitcoin, complétons ce méga-chef-d’œuvre à l’esprit avec les meilleurs moyens d’ajouter des pratiques de protection à la sécurisation des actifs numériques et monnaies virtuelles.

Meilleures façons de protéger en toute sécurité les fonds cryptographiques et d’éviter les escroqueries Bitcoin

La sécurité est une priorité absolue pour tous les fonds, mais avec de l’argent normal, il y a très peu de choses à faire pour protéger votre argent au quotidien – ou du moins vous êtes tellement habitué à ce qu’il faut Je n’y pense même plus. Crypto-monnaies sont très nouveaux, cependant, et ils nécessitent plus de planification et d’apprentissage pour faire de quelque chose de nouveau une habitude. Voici donc un petit guide d’auto-assistance, les moyens d’y parvenir. Ici, vous pouvez apprendre comment identifier les menaces potentielles, choisir la bonne sécurité pour vos besoins et éviter d’éventuels faux pas dans votre choix en cours de route..

Le bon service de cryptographie et l’échange

N’utilisez que des échanges cryptographiques réputés et réputés pour stocker votre crypto. Ne stockez jamais à long terme une crypto que vous ne souhaitez pas perdre.

Confirmer tous les sites Web

Les attaques de phishing sont parfois incroyablement sophistiquées. Les pirates peuvent réimaginer des sites Web d’échange majeurs entiers pour vous convaincre qu’ils sont qui ils prétendent être et accéder à votre e-mail privé pour vous envoyer le lien dans un e-mail par ailleurs légitime. Une fois que vous avez cliqué sur ce lien ou «vous êtes connecté» sur un faux site, vous venez peut-être de perdre l’accès à toutes vos informations de crypto-monnaie privées. Cela peut sembler effrayant et accablant, mais le conseil est simple: vérifiez toujours le bas d’une page Web pour les timbres de légitimité, assurez-vous toujours que vous avez tapé un site Web de manière complète et précise, et ne cliquez jamais sur un lien sur un e-mail d’une adresse inconnue..

Stockage des mots de passe

Il existe des «gestionnaires de mots de passe», des entreprises qui gèrent la conservation et la sécurité de votre mot de passe. Les mots de passe de crypto-monnaie ont tendance à être longs, compliqués et difficiles à retenir. Il existe de nombreuses entreprises qui offrent le service de stockage de mots de passe, magasiner et prendre votre temps pour en choisir un – mais si vous êtes dans une impasse et avez besoin d’un nom, LastPass est une excellente option. Quoi qu’il en soit, ne stockez pas votre mot de passe sur votre ordinateur.

Au sujet des mots de passe

Un bon mot de passe est toujours le numéro un de la défense en matière de cybersécurité de quelque nature que ce soit. Voici donc quelques conseils que tout le monde devrait savoir pour créer un bon mot de passe:

  • Évitez de définir personnellement les sujets et les mots. Désormais, cela inclut, mais sans s’y limiter, les noms de famille, les adresses, les anniversaires, les noms d’animaux de compagnie, les livres ou films préférés ou les informations personnelles de toute nature. Vous n’êtes pas si grand qu’un mystère et quelqu’un peut le comprendre.
  • Modèles et séquences courants tels que “12345” ou en majuscules toutes les deux lettres, ou en utilisant quelque chose d’encore plus banal comme “mot de passe” comme mot de passe.
  • Les mots du dictionnaire de toute sorte ne doivent pas être utilisés. Ils sont trop faciles à comprendre pour les pirates informatiques en exécutant des programmes écrits pour déterminer les mots de passe. Les mots sont trop reconnaissables.
  • Les caractères spéciaux comme sont fortement recommandés (pensez £, #, @, etc.), tout comme les majuscules aléatoires, les nombres aléatoires et croyez-le ou non – espaces.
  • Évitez toujours les chiffres et les lettres répétés, en particulier dans un motif.
  • Les mots mal orthographiés (si vous utilisez un mot) et les mots de passe longs sont la voie à suivre.
  • Assurez-vous que tous les mots de passe sont uniques pour chaque compte que vous possédez. Si un pirate en craque un et qu’ils sont tous identiques, ils pourraient potentiellement avoir accès à tout sous votre nom, des comptes bancaires aux adresses e-mail..

Ne cliquez jamais sur les liens des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont l’endroit idéal pour les pirates informatiques pour tweeter ou publier des liens ou vous envoyer des messages directs contenant des liens menant à des sites Web malveillants. Presque tout ce qui prétend avoir une offre spéciale ou quelque chose de gratuit peut être considéré comme indigne de confiance. Très peu de choses dans la vie sont gratuites, si cela semble trop beau pour être vrai, alors c’est probablement.

Tout mettre à jour régulièrement

La plupart d’entre nous évitent de mettre à jour des logiciels sur nos téléphones et ordinateurs comme la peste. Cependant, ces mises à jour contiennent souvent des modifications ou des ajouts de code importants qui continuent de protéger vos appareils électroniques. Les mises à jour sont importantes, arrêtez de les éviter.

Diffusez votre crypto

Conformément à la sélection d’un bon échange cryptographique, c’est également une bonne idée de diffuser votre crypto-monnaie dans différents endroits, en particulier si vous prévoyez d’investir régulièrement dans des pièces numériques. Si vos œufs sont dans différents paniers et que l’un d’eux est volé, la plupart de votre crypto est toujours en sécurité.

Héritiers et testaments

Normalement, vous vous en tenez à la règle de ne dire à personne en ce qui concerne vos informations cryptographiques privées. Cependant, il y a eu des cas de perte permanente de crypto lorsque quelqu’un meurt de manière inattendue, il est donc prudent d’inclure les clés privées dans votre testament ou de partager d’une manière ou d’une autre comment y accéder avec votre héritier.

Évitez le Wi-Fi public

Comme cela a déjà été dit, le Wi-Fi public peut facilement devenir un piège où vous donnez accès à un tiers – que ce soit par un piratage via le réseau public lui-même ou en créant un faux réseau public qui ressemble au vrai. Une règle standard à respecter est de ne jamais accéder à quoi que ce soit de personnel en utilisant le Wi-Fi public, même pas une seule fois, pas même à votre messagerie..

Escroqueries ICO ou ICO non dignes de confiance

C’est l’un des plus importants. Éviter les escroqueries est un investissement important de toute nature, voici donc quelques choses à faire et à ne pas faire en matière d’ICO:

  • Open Cap et Hard Cap – la différence est importante. Un plafond fixe est lorsqu’une limite est fixée sur le nombre de jetons créés dans un ICO. Vous voudrez éviter les ICO avec un plafond illimité.
  • Référentiels de code – Les ICO légitimés utiliseront des plateformes en ligne comme Github pour publier le code dont ils disposent déjà. Si l’ICO qui vous intéresse refuse de partager son noyau ou son référentiel, c’est un signe qu’il ne développe pas un vrai projet.
  • Équipe de développement – Recherchez toujours l’équipe de développement. Vous voudrez voir des personnes ayant de l’expérience et des réalisations au sein de leur profession et une expérience dans la réalisation de projets. Si les informations sur l’équipe semblent fausses, c’est probablement le cas. Si l’équipe n’est pas qualifiée, ou pire, si tout le leadership n’est pas qualifié, ce n’est pas un bon choix. C’est aussi un énorme drapeau rouge s’ils ne partagent aucune information sur l’équipe..
  • Livres blancs – ils détaillent les objectifs futurs de l’équipe avec des échéanciers, des fonctionnalités, des objectifs de projet, etc. Si le livre blanc n’existe pas, est mal rédigé, copié ou incomplet, c’est un signe que le projet est au moins frauduleux et au pire incompétent.
  • Feuille de route – servant d’explication sur le moment où l’OIC prévoit d’atteindre les objectifs, l’absence de feuille de route claire avec des objectifs atteignables est également un signal d’alarme.
  • Blockchain Tech – incorporent-ils réellement une blockchain? Distribuer des jetons non basés sur la Blockchain et ne semblant pas y avoir du tout d’intérêt est le signe d’une entreprise qui est tout à la mode et sans substance.
  • Distribution de jetons – le public reçoit une distribution de jetons dans un ICO, mais s’ils varient considérablement d’un projet à l’autre, cela peut indiquer qu’ils prévoient de conserver 50% ou plus des jetons pour l’équipe. C’est une indication que l’équipe tente de réussir une arnaque à la sortie. Vérifiez leurs plans de distribution avant d’investir dans un ICO.
  • Implication de la communauté – La blockchain et les espaces cryptographiques sont construits sur et connus pour leur collaboration. Soyez à l’affût des projets ICO avec le soutien et le soutien de la communauté dans le monde de la Blockchain. Ceux qui n’en ont pas ou qui en manquent peuvent avoir quelque chose à cacher.
  • Avis et discussions en ligne – il peut sembler intuitif de vérifier les critiques de tout ce qui est un achat important ou important, mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est également de regarder les discussions en ligne. Même une simple recherche sur Google peut parfois vous avertir de ce qui se passe et des expériences d’autres personnes avec un projet ICO donné. N’investissez jamais dans quoi que ce soit parce que quelqu’un vous le dit sans faire vos propres recherches au préalable.
  • Plagiat – dans le cadre de vos propres recherches, de nombreux projets ICO utilisent en fait des informations plagiées. Par exemple, vous pouvez réaliser que les photos de l’équipe ont été copiées à partir d’un autre site Web ou que leur livre blanc est une copie du livre blanc d’une autre entreprise.

Si vous suivez ces règles vraiment basiques pour investir dans les ICO, vous devriez être en mesure d’éviter presque tout risque d’escroquerie..

Échanges cryptographiques frauduleux et non fiables

Comme avec ICO, il est important de savoir comment choisir des échanges cryptographiques sûrs. Voici quelques conseils pour cela:

  • Transparence – lorsque les échanges sont des escroqueries, ils ont une transparence très limitée dans leurs opérations. S’ils refusent de divulguer des opérations, ne disposent pas d’un moyen de les contacter et que vous ne savez pas où ils sont basés ou d’où ils proviennent, il est préférable de les éviter..
  • Anonymat – Conformément à la transparence, mais suffisamment important pour être réitéré comme un point distinct, si les membres de l’équipe ou la direction sont anonymes, ce n’est pas l’échange auquel vous voulez faire partie..
  • Partenaires bancaires – même les échanges cryptographiques légitimes ont du mal à trouver des partenaires bancaires, ce qui entraîne des partenariats bancaires louche. Il est important de les examiner, mais il est encore plus important que l’échange que vous choisissez ait des partenariats..
  • Contactez-nous – Les mauvais échanges cryptographiques ont des options de communication et de contacts limitées, c’est un drapeau rouge. Attention aux entreprises qui ne proposent qu’un simple formulaire où vous remplissez des informations pour les contacter, c’est le signe qu’elles ne veulent pas être contactées ou n’ont pas l’intention de lire ces formulaires.
  • Plagiat – tout comme avec les ICO, vous voulez vous assurer que les informations sur le projet sur le site Web et le livre blanc ne sont pas simplement une copie d’un autre échange. Il faut généralement une simple recherche sur Google.
  • Temps d’arrêt de maintenance – pour empêcher les utilisateurs de faire une course avec leurs fonds, la plupart des échanges frauduleux s’arrêtent lentement, par phases. Vous voudrez faire attention aux signes de cela lorsque vous êtes dans un échange. La maintenance fait partie intégrante des mises à niveau et du maintien de la sécurité, mais les retraits temporairement suspendus ou les longs temps d’arrêt pour maintenance posent problème. Si l’échange que vous envisagez a connu de fréquents temps d’arrêt, cela indique qu’il y aura des problèmes futurs comme une arnaque à la sortie ou qu’ils n’ont jamais été aussi à l’abri du piratage..

Tous les échanges ne fonctionnent pas comme des escroqueries et ils peuvent être plus difficiles à repérer qu’un ICO défectueux, mais les échanges avec un ou plusieurs des problèmes ci-dessus peuvent à peu près être mis sur la liste complète..

Le Dark Web, l’adoption de Bitcoin et la SEC

Compte tenu du montant qui a été écrit sur le sujet, ce n’est pas un secret pour le moment que l’histoire de Bitcoin regorge d’activités illégales. C’est vraiment vrai pour toute crypto-monnaie – elles sont utilisées pour payer des choses illégales sur le dark web ou pour blanchir de l’argent.

Ce qu’il est vraiment important de savoir sur sa pertinence, c’est que l’argent liquide est toujours la principale source d’argent pour les activités illégales dans le monde et les débuts de Bitcoin en tant que voie d’accès à des moyens illégaux expliquent en partie pourquoi la crypto-monnaie est arrivée là où elle en est aujourd’hui. Laissez-moi vous expliquer ce dernier point.

La montée et la chute de la route de la soie

En 2011, Bitcoin pouvait être utilisé pour payer très, très peu de choses. C’était plus un gadget qu’autre chose et chaque pièce valait au plus quelques centimes sur le dollar américain. Puis vint le lancement de la Route de la Soie en février 2011.

La Route de la Soie fonctionnait sur quelque chose appelé le darknet comme le premier marché du darknet moderne. Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas déjà au courant, le darknet est un point d’accès Internet fonctionnant en dehors du courant dominant, sans réglementation, et où toutes sortes d’activités illégales ont lieu. Son objectif initial était de servir de moyen de communication entre les factions militaires gouvernementales et d’espionnage sur des canaux que nous ne serions pas en mesure d’atteindre. Pensez à une autoroute Internet séparée, mais plus sombre et plus effrayante. Si notre Internet est la pointe de l’iceberg, cet Internet est tout sous l’eau.

Sur ce nouveau marché sombre, vous pouvez acheter et vendre de la drogue, du porno illégal ou même engager un tueur à gages. Bitcoin offrait un moyen extrêmement sûr, rapide et facile de transférer de l’argent qui ne laisse aucune trace écrite, n’implique aucune information personnelle, n’a aucune interférence réglementaire d’aucune sorte, ne peut être censuré ou arrêté par les gouvernements, dont les transitions sont irréversibles une fois terminées. et ne nécessiterait pas de rencontre en personne comme le fait l’argent liquide Vous pouvez voir l’appel.

Lors d’un coup d’État pour le FBI, la Route de la Soie a été fermée en février 2013 et son propriétaire et fondateur, Ross William Ulbricht, avait été arrêté. Le FBI a saisi le bitcoin restant dans l’échange et l’a mis aux enchères en 2014.

Adoption croissante de Bitcoin

S’il est évident que la Route de la Soie a nui à la réputation du bitcoin, elle a eu pour effet simultané d’augmenter son adoption à tous les niveaux. Une telle activité illégale avait été payée pour son utilisation que la valeur a commencé à augmenter avec l’utilisation du marché du darknet.

La mise aux enchères de plus de 26000 BTC par le FBI est devenue un tournant crucial, malgré une baisse de valeur encore plus importante que le buste original de Silk Road, car c’est à ce moment-là qu’un capital-risqueur de la Silicon Valley du nom de Tim Draper est entré en scène..

Draper a acheté une grande partie du bitcoin vendu aux enchères, puis l’a prêté à une start-up de bitcoin dans la région de la baie. Ainsi commença la prise de conscience qu’une monnaie décentralisée pouvait avoir des usages autres que l’illégalité – son principal attrait étant sa résistance à la censure dans tous les pays. Le monde de la technologie n’est rien sinon lié à des idées d’anarchie, d’anti-censure et / ou d’un manque de contrôle gouvernemental.

À bien des égards, rien de tout cela ne se serait produit si Bitcoin n’avait pas d’abord été adopté par la montée en puissance d’un marché illégal de darknet.

Questions de réglementation

Le manque de clarté du gouvernement sur les réglementations est en fait un énorme problème pour les crypto-monnaies. C’est déroutant pour les start-ups, inquiétant pour les capital-risqueurs de la vieille garde, et cela effraie certaines personnes d’acheter de la crypto-monnaie. Bien que son manque de réglementation soit ce qui lui a initialement donné son attrait, il ne pourrait être adopté en masse qu’avec des règlements.

La réglementation ne donne pas seulement une structure que tout le monde est tenu de suivre sans raison, elle donne également à un marché ou à des produits des protections contre le vol et aux personnes qui y participent. Ceci, lorsqu’il est bien fait, peut favoriser une croissance populaire massive, encourager de nouvelles affaires, tout en empêchant de futures escroqueries comme celles trouvées sur cette liste tout en maintenant les gens à une norme légale plus facilement lorsqu’ils vous escroquent..

Cependant, le SECONDE a été terne sur Bitcoin et d’autres crypto-monnaies car il n’est pas clair s’il faut les étiqueter comme un titre ou une monnaie. C’est une lutte pour les pays du monde entier.

La Securities and Exchange Commission ou SEC a été chargée de réglementer et de s’occuper de l’échange de titres. Bitcoin n’a jamais été officiellement déclaré titre et comme ils ne sont pas non plus officiellement déclarés monnaie, ils ne relèvent techniquement pas de la compétence de toute agence gérant non plus..

Mieux légiférer se résume à ces 4 considérations:

  1. Est-ce que Bitcoin Money? Bien sûr, il est conçu comme une devise, mais ses propriétés ne correspondent pas à d’autres devises fiduciaires plus traditionnelles. Actuellement, les régulateurs continuent de dire que c’est soit un argent, soit pas un argent.
  2. Cryptos – sont-ils des marchandises ou des titres? Certains cryptos fonctionnent comme des titres, mais la SEC les traite tous comme des marchandises. Par exemple, XRP est une pièce dont la valeur est liée à l’entreprise dont elle provient – Ripple. Cela en fait essentiellement un stock ou un titre. Cela signifie que les régulateurs devront soit les mettre tous dans un seul groupe avec une nouvelle définition malgré leurs différences, soit prendre le temps d’identifier chacun séparément, par les définitions originales de ce qui fait d’une chose un titre ou une marchandise..
  3. Dans quelle juridiction devrait se trouver sa réglementation? Dans le prolongement de la précédente, jusqu’à ce qu’il soit décidé s’il s’agit de matières premières, de titres ou d’autres dans chaque catégorie, on ne sait pas qui est légalement capable ou obligé de les réglementer: CFTC pour les matières premières ou SEC pour les titres.
  4. Qui est la partie responsable d’une crypto? Étant donné que de nombreuses crypto-monnaies sont décentralisées, elles ne sont pas vraiment contrôlées par une organisation ou une autorité. Cela se traduit par le fait que beaucoup n’ont pas de personne ou de pouvoir unique pouvant être inculpé ou poursuivi en cas d’action illégale. Par exemple, Satoshi Nakamoto est le créateur de Bitcoin mais personne ne sait même qui il est.

Lorsque ces problèmes peuvent être résolus, ce n’est qu’alors qu’il y aura suffisamment de réglementation pour en faire le marché moyen sûr. Mais comme nous l’avons déjà mentionné, cela ne rend pas le marché dans lequel il ne vaut pas la peine d’investir tant que vous êtes prêt à suivre certaines étapes pour vous protéger comme vous le feriez dans tout autre cas d’investissement..

Conclusion des escroqueries Bitcoin et des piratages cryptographiques

Bitcoin a maintenant plus de 18 millions des 21 millions de BTC au total qui seront frappés jusqu’à ce que le dernier soit émis en 2140, dans près de 120 ans et 30 à quelques moitiés de l’exploitation minière..

En avril 2019, les analystes du secteur estimaient que 4 à 6 millions de pièces avaient été volées, perdues ou oubliées à un moment donné. Cela représente 20 à 35% de son approvisionnement total en circulation. À elle seule, en 2018, près de 1,7 milliard de dollars ont été volés, car les escroqueries étaient en hausse et ce n’étaient que les principales signalées dans les médias. Cela n’a cependant pas découragé la croissance, car les consommateurs quotidiens ont acheté des crypto-monnaies et des jetons à un niveau record, même en dépit de la chute massive de la valeur nette en 2017 sur toutes les pièces, mais en particulier sur Bitcoin. Lorsque le prix du Bitcoin en USD augmente, les pirates et les intrigants sont beaucoup plus enclins à rechercher toutes les vulnérabilités exposées ci-dessus..

Bien qu’il soit important de se rappeler que même les meilleurs échanges de crypto-monnaie ne sont pas le moyen idéal de stocker de grandes quantités de fonds en même temps, cela ne signifie pas que tout est intrinsèquement dangereux tout le temps ou que vous ne pouvez jamais utiliser les échanges aux fins prévues. . Mais ayant une petite dose de paranoïa lorsqu’il s’agit d’ouvrir un portefeuille bitcoin et de stocker vos fonds de crypto-monnaie en toute sécurité, il est préférable de voir l’historique des hacks et des escroqueries associés au bitcoin et d’appliquer les stratégies et les mentions de sensibilisation ci-dessus et vous serez un plus intelligent , meilleur utilisateur pour aller de l’avant.

Avec l’éducation, les connaissances et ces outils à votre disposition, combinés à une prise de conscience de ce qui se passe dans les tendances actuelles du marché, vous pouvez vous assurer que vos fonds sont aussi sûrs que possible à tout moment – même si la valeur de Bitcoin augmente et votre crypto-monnaie Le retour sur investissement des investissements augmente, ce qui rend d’autant plus important et significatif d’appliquer en toute sécurité toutes les meilleures pratiques à vos tactiques de stockage.

Nous mettrons régulièrement à jour cette liste tout au long de l’année, y compris l’ajout de nouveaux scripts de logiciels malveillants par nom à craindre, le suivi des cas d’échange de cartes SIM et de toute tactique d’arnaque cryptographique de nouvelle génération utilisée pour voler vos fonds ou mettre votre richesse financière en péril..

Cette liste chronologique des vols de bitcoins et des pertes de crypto-monnaie a été minutieusement compilée pour le consommateur final, vous, afin d’être au courant des menaces et de la façon d’être intelligent en utilisant Bitcoin pour stocker la richesse, dépenser et économiser. Entre le faucon et les aigles susmentionnés qui volent au-dessus, j’espère que vous pourrez maintenant naviguer dans ce système financier basé sur la blockchain dominé par le bitcoin avec les yeux grands ouverts. Nous vous encourageons à revenir avec nous au moins une fois par trimestre pour toute entrée d’arnaque / piratage Bitcoin qui servira de guide à l’avenir..

Mike Owergreen Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
follow me
Follow Us
Facebooktwitter
Promo
banner
Promo
banner